Didier Viodé

Né en Côte d’Ivoire et originaire du Bénin, Didier Viodé débute ses études à l’institut national supérieur de l’art d’Abidjan, puis décide d’aller poursuivre ses études en France au moment où la Côte d’Ivoire s’enfonçait dans une impasse politique.

Il découvre pendant ses recherches aux beaux-arts le mouvement FLUXUS qui prône que tout est art, commence par utiliser dans son travail des matériaux insignifiants tels que les cartons, le plastique, les toiles de jute, les vieux journaux qu’ils collent directement sur ses différents supports.

Son inspiration lui vient de de la rue, de son environnement, de la société, des médias et des rapports NORD/SUD.

Il observe l’Homme, l’Immigré, peint, photographie et filme son quotidien. Plaçant L’Être humain au cœur de ses préoccupations, son objectif n’est pas de s’exprimer en fonction de ses origines mais de donner à regarder le monde à travers son art… « L’artiste est avant tout un citoyen universel ».

Travaillant avec de multiple médiums, sa démarche n’est pas d’illustrer la détresse humaine, mais au contraire de montrer la formidable capacité d’espérance qui anime les Êtres Humains.

En 2009, il filme directement sur son écran de télévision l’investiture de Barack Obama. Cette vidéo intitulée « Témoin » remet en question la place de l’Homme noir dans la société américaine…

Didier Viodé avec sa lanterne supplée le soleil pour nous présenter notre société, sans fard, sans voile, éclairant toutes les marges et recoins contradictoires de notre humanité.