Libreville 2009

, par Baudouin Mouanda

Un fauteuil pour trois !

Après deux semaines d’une campagne présidentielle qui a fait vibrer la capitale Libreville, à l’ère du scrutin à un seul tour. Des poids lourds se sont affrontés. Des opposants qui n’avaient jamais approché de si près le fauteuil présidentiel après quarante et un ans de pouvoir sans partage du « boss » feu Omar Bongo Ondiba. Celui-ci est décédé en juin dernier à Barcelone en cours de mandat. Une page se tourne sans que nul ne sache où nous emmènera le prochain chapitre.

Des inconnus se sont engouffrés dans la brèche : au total vingt-trois candidats contre un seul, Ali Bongo, fils du défunt président, investi comme candidat du Parti Démocratique Gabonais. Derrière ce choix, les rumeurs laissaient entendre le mécontentement de certains poids lourds du parti provocant leur départ du parti et l’annonce de leur candidature en indépendant. Parmi eux : André Mba Obame ancien ministre de l’intérieur, Jean Eyenge Dong premier ministre, Zacharie Myboto, Manganga Moussavou, Casimir Oye Mba et le principal opposant de longue date Pierre Mamboundou.